Forum type internat scolaire (Lycée & Université) / NC -16 / Forum avec avatar mangas / Yuri-Yaoi-Hentai autorisé
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bonne rentrée ! Que la fête commences ! [Mini-Événement]
Narrateur
King and Queen
avatar
Messages : 95
Date d'inscription : 03/09/2018
Ven 21 Sep - 10:15
Bonne rentrée ! Que la fête commences !


Aujourd'hui, nous sommes le 21 septembre 2019 les classes ont déjà commencer le programme scolaire. Le temps est nuageux et la pluie tombe. C'est maintenant que l'équipe enseignante ainsi que l'équipe administratif de l'internat ont décidé comme un accord d'organiser un buffet de fête pour célébrer la rentrée des classe. Dans la salle de bal décoré pour l'événement tous les élèves sont invités, riches comme pauvre, élèves comme enseignants. Un grand buffet luxueux se trouve au fond de la salle avec des apéritifs, du caviar, du foie gras, les plats les plus luxueux sont présents afin de satisfaire les riches et faire découvrir au pauvre la nourriture des riches. De la musique est aussi présente dans la salle. C'est leur de la fête de la rentré, vous allez faire des rencontres aussi, la fête est là pour ça.

Informations complémentaire :
Pas d'ordre de passage.
Pas de limite de temps pour l'événement. Les nouveaux membres peuvent venir poster pour rencontrer les anciens membres. L'événement est là pour qu'on se rencontre inrp et pour s'amuser.

Revenir en haut Aller en bas
Morgan K. Walker
I'm the big bad ♦️ w o l f
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Tu veux pas savoir 8)
Ven 28 Sep - 17:30


Bonne rentrée !

« Nan pitié, pas une année de plus ! »

RP commun
Et encore une année ici.. Je maugréais en chopant l’une des coupes de jus de fruits qui traînaient sur le buffet de la grande salle, dans laquelle je me trouvais. Ouais, du jus de fruit… Alors qu’une bonne Duff m’aurait le plus grand bien ! Mais bon, on était dans une école, avec une grande majorité de mineurs. Pas d’alcool donc… Ça me rappelait le nombre de fois où j’avais pu me faire punir pour avoir tenté de ramener de l’alcool dans les dortoirs. Et dire que j’allais encore rester une année de plus ici… Une année de trop pour moi je le sentais déjà venir ! Tout ça parce que j’avais redoublé à cause d’un des rich qui « s’occupait de moi ».

Du coup, je me tapais une fois de plus une nouvelle rentrée et c’était ainsi que je me retrouvais dans la salle de réception de l’institut, qui était transformée en grande salle de bal pour l’occasion. Toute cette richesse… Ça m’en donnait la migraine. Par étonnant que la plupart des gens ne pouvaient se payer leurs études, quand on voyait comment ils dépensaient l’argent ici ! Moi et mon pauvre esprit de la classe ouvrière on avait du mal à capter tout ça. Et j’avais refusé de mettre une belle robe de princesse pour l’occasion, contrairement à d’autres qui s’en était donné à cœur joie. Mais bon. Pour faire plaisir, j’avais au moins mis une chemise blanche et un pantalon noir. C’était déjà pas mal.

Chourant quelques canapés, j’allai me caler dans un coin de la pièce et m’y faire la plus invisible possible, avec mes cheveux rose fluo, mes piercings et mes tatouages qui dépassaient de mon col de chemise et de mes manches remontées sur les avant-bras.
©️️️ Kya-chan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 03/10/2018
Sam 6 Oct - 16:31
Mini Event: Bonne Rentrée !
J’aurais dû être émerveillé par la belle salle de bal, les belles robes et la nourriture qui semblait si délicieuse…mais honnêtement ce qui me traversait plutôt l’esprit à ce moment-là ressemblait plutôt à un truc du genre : qu’est-ce que je peux les détester ces putain de gosses de riches, avec leur putain de déco, leur putain de bouffe, leur putain de jus de pomme…Sans déconner, il est où le champagne ?! Moi, envieux ? Naaan, penses-tu. Quelle joie de se retrouver à cette fête guindée à outrance ayant officiellement pour but de célébrer la rentrée dans la joie et la bonne humeur (ugh) et celui, plus officieux, de bien nous montrer à nous les élèves poor tout ce luxe qui pourrait certainement suffire à une famille entière pour vivre décemment pour toute une vie, nous rappelant bien notre place de pauvres paysans et leur donnant certainement une bonne excuse pour se congratuler de nous permettre d’avoir accès à cette opulence. Et dire que certains d’entre eux ont dû dépenser des fortunes dans une tenue qu’ils ne mettraient qu’une fois et que de mon côté je devais me contenter de l’uniforme parce que, de toute façon, je n’aurais absolument rien eu d’autre à mettre pour ce genre d’évènement…Comment ça, j’exagère ? Moi, amer ? Penses-tu. Après, je devais bien l’admettre, tout ça avait bien un avantage : le foie gras. Chacun ses faiblesses. Personne ne refuserait de la bonne bouffe et surtout pas moi.

Après avoir garni une assiette de divers petits mets et servi un verre de jus de fruit non-alcoolisé (j’en pleurerais presque), je jetai un regard dans la pièce, cherchant une distraction, n’importe quoi pour faire passer le temps plus vite.

Le miracle se produisit sous la forme d’un visage familier. Suivant la forme rose qui détonnait légèrement avec le décor si élégant, je me faufilai avec la grâce d’un dindon sous ecstasy jusqu’à Morgan. Oui, parce que marcher vite en essayant d’être discret tout en mangeant, c’est pas toujours facile. Après un petit signe de tête en guise de salut, je me contentai de fixer désespérément mon verre.

« Pitié, dis-moi que si j’y crois très très fort, ça peut se changer en champagne… »
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Félix O'Brien
King and Queen
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/09/2018
Dim 7 Oct - 20:51
❝ Bonne rentrée ! Que la fête commence ! ❞

Aujourd'hui, c'était un jour particulier, c'est le jour du bal de rentrée organisé par l'école. C'était le jour du buffet de rentrée, une sorte de petite fête pour les étudiants. Tu te souviens que ce matin, jusqu'à midi, tu avais fait le pied de grue devant la porte de cette salle. Tu devais surveiller qu'aucun curieux n'essaye de rentrer afin de laisser les professionnels travailler. Il y avait des grands traiteurs ainsi que des grands décorateurs. Puis ont était venu te remplacer pour que tu manges un peu avant de surveiller les crevettes qui étudiaient ici. Tu devais surveiller les mioches de riches ainsi que les mioches de pauvres. Tu devais surveiller toutes les petites bouilles surtout les plus grands ceux qui était dans la rébellion contre les règles.

Avant de prendre ton poste, tu t'étais changé, car tu ne ressemblais pas à un surveillant, mais à un vieux voyou. Tu avais mis ton plus beau costume, le seul costume que tu avais. Il avait une valeur pour toi, un peu trop, mais tu devais le mettre pour ce soir. Il n'avait pas une valeur monétaire, mais plus sentimental. C'étaient les consignes.

Dans cette salle, tu ne passais pas inaperçue avec tes cheveux roux vif, ont aurait pus te voir de loin. Tu te mis à côté du buffet afin de surveiller les petites crevettes ainsi que les plus grandes. Tu avais mis tes mains derrière le dos, comme un gros bras de la mafia. Malgré ton costume, tu gardais tes habitudes de petit voyou, mais tu étais loin d'être un voyou. Tu aimais bien surveiller les petites bouilles ainsi que les plus grandes bouilles, c'était ton travail après tout. Mais pour toi, c'était plus qu'un travaille. Tu écoutais d'une oreille attentive un jeune homme qui voulait que le jus de pomme se change en champagne. Comme le petit Jésus qui transformait l'eau en vin. Ah les jeunes de nos jours, c'est la phrase qui te venait en tête. Mais cela n'arrivera pas tant que tu surveilles, tu ne laisseras pas tes petits se saouler, l'alcool n'était pas une bonne chose pour eux. 31 ans et tu allais chaperonner tout ce petit monde.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 29/09/2018
Lun 8 Oct - 9:38
Bonne rentrée !


Splendidement hideux


    Bien que la pluie tombait sur le plafond vitré de la salle, c'était un tout autre son qui berçait les oreilles de Lysis. Loin d'être brutale, il se mélangeait parfaitement aux innombrables conversations présentes. Dans le cas où tout le corps disparaîtrait, un doux écho prendrait place dans cette immense pièce richement décorée. Diverses odeurs alléchantes se mélangeaient sans réellement s'imposer ou devenir nauséabonde. Elles n'étaient là que pour attiser la faim des personnes se trouvant aux abords des tables. La beauté des apéritifs et d'autres amuse-gueules s'y trouvant rendait presque réticent celui dont la faim tiraillé l'estomac. Cependant, celui qui risquerait de s'aventurer dans ces terres aussi inconnu pour certain que connu pour d'autres, ne pourrait que s'émerveiller du voyage dégustative proposé. Ce ne serait qu'un éveil du palet qui rendrait fade toute autre nourriture de moyenne ou basse qualité déjà consommé. Sous ses plateaux de merveilles, les nappes d'une pureté éclatante procuraient une douce sensation au touché. Aussi légère que sensible, la matière qui composé la nappe était bien supérieur au pauvre coton composant les vêtements de Lysis. Cette salle était de loin, la plus splendide des pièces qu'iel n'eut vu dans sa vie. Elle était splendidement méprisable et dérangeante.
Des vitres laissant passer une lumière inexistante et créant des ombres inutiles sur un sol de marbre. Une musique inexistante pour ne laisser entendre que le brouhaha des personnes échangeant des informations inutiles. Des odeur qui se mélangeaient aux multiples parfums et eaux de toilettes à en avoir mal à la tête. Des goûts qui ne donnait qu'environ de régurgiter tout ce qui avait était manger auparavant. Et des contacts superflus et envahissant. Voilà ce à quoi se résumé les sensations que procurait tout ce qu'il se trouvait dans cette pièce. En un mot : "dérangeant."
    Toute les personnes présentes avaient fait un effort vestimentaire. Robe ou costume, c'était ce que portés la majorité des personnes. Bonne impression était de mise. Pourtant, cette bonne impression cachaient bien quelques vicieux repérant la qualité et la marque des vêtements. Les poors étaient facilement discernables dans tout ce luxe. Il était clairs qu'ils n'avaient rien à faire ici, et pourtant, ils étaient bien là. Tous dans leurs coins, ou dans leurs groupes.
Beaucoup de groupes s'étaient formés, dès le début de la soirée. Rares étaient les groupes dépassant les quatres personnes. Souvent, on pouvait voir des pairs s'étant déjà formés, et parlant de sujets divers et variés. Des banalités très certainement. Comme le sujet de discussion du petit groupe qu'avait rejoint Lysis. Ils parlaient des vacances s'étant déroulés, prenaient des nouvelles les uns des autres. Lysis participait à ces conversations. Iel se forçait à maintenir une bonne relation avec ces bêtes de foires aussi terne qu'ennuyeux. Bien qu'il soit vrai que, pour ellui, tout est terne.
    Lysis saluait le petit groupe au bon moment. Celui où un sujet se finissait et juste avant qu'un autre ne se lance. Avec un simple geste de la main, iel se tournait pour se diriger vers la table. Parler lui avait assécher la gorge, iel devait donc boire. Sa marche était moyennement lente, iel slalomait entre les groupes serraient en observant les personnes se trouvant dans la salle. Le son des petit talons de ses chaussures claqués sur le sol de marbre pour se mélanger aux bruits ambiants. Vêtue d'une simple robe blanche tombant juste au-dessus de ses genoux, Lysis paraissait être une tâche de lumière, une apparition presque angélique, entre les différents groupes. Ses longs cheveux de neige avaient été tiré en un chignon laissant s'échapper quelques mèches rebondies pour encadrer son visage. Ses traits du visage paraissait plus fin et marqué par un simple trait d'eyeliner sur ses paupières. Le noir d'encre de se traits faisait ressortir ses iris émeraudes surplomblaient de cils blancs. Sa remarquable pâleur, lo démarquait bien des autres.
    Arrivant à hauteur de la table, iel tendait la main vers un liquide transparant. De l'eau, tout simplement. Iel n'avait pas besoin d'un quelconque jus de fruits, l'eau était de loin amplement suffisant.  Rares étaient les fois où Lysis faisait des excès en matière de boissons ou de nourriture. C'était bien une personne ennuyeuse sur se plan.
La boisson en main, Iel s'était retourné et observait les personnes présentes dans la salle.

Revenir en haut Aller en bas
Morgan K. Walker
I'm the big bad ♦️ w o l f
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Tu veux pas savoir 8)
Lun 8 Oct - 21:23


Bonne rentrée !

« Nan pitié, pas une année de plus ! »

RP commun
Vite. Que ça passe vite, pour que je puisse m’enfuir ! J’étais vraiment pas à l’aise dans ce genre d’endroit, ça me rappelait les goûter d’anniversaire chez les petites camarades d’école primaires, bien genrée par leurs parents, avec leurs déguisements de princesse. Mais là, c’était moins drôle, parce qu’on avait au minimum 10 ans de plus et que certains se prenait toujours pour des princesses. Ouais, même les mecs cis genres. Puis, une lueur d’espoir vint à moi tel le Messie. Lui aussi, il avait pas l’air à l’aise dans cette salle, malgré sa gueule d’ange. Omg j’me sentais tellement moins seul, maintenant que je voyais la gueule désespérée de Damian.

« Pitié, dis-moi que si j’y crois très très fort, ça peut se changer en champagne… »

« D’la tequila. Pitié, crois en la tequila... »

Je lui piquai un des nombreux petits fours qu’il avait pris en réserve et le gobai d’un coup. Ouais, là c’était plus du champagne qu’il nous fallait à tous les deux, c’était un truc pour pouvoir laver au karcher nos cerveaux, face à tant de paillettes… Mais j’en dis pas plus en voyant un type aux cheveux rouge se déplacer pas loin de nous. Ah, mon poto Félix ! Ou pas… Vu le nombre de fois où je finissais en colle avec lui, j’en étais venu à un point où j’étais sûre qu’il avait une dent contre moi ! Peut-être était-il temps aussi de le faire tourner en bourrique. Mais bon, j’arrêtai momentanément de parler d’alcool, histoire de pas lui donner une raison de me tirer les oreilles, même si j’étais majeure et pouvais en consommer de façon tout à fait légale, ce qui n’était pas le cas de Damian… Ou de moi l’année dernière… Je lui offris le sourire le plus faussement innocent que j’avais en réserve en lui faisant coucou de la main, signalant au passage la présence du pion près de nous, à mon comparse favoris. Bon, changeons de sujet.

« Hey ! Regarde la fille là-bas ! »

Je pointai une personne en robe blanche. Enfin… Il n’y avait pas que ça de blanc chez elle… D’où le fait que c’était la meilleure diversion du monde. Même si je n’étais pas du genre à stigmatiser les gens, cette fille -du moins je pensais que c’en était une parce qu’elle portait une robe… Ok, c’était trivial, étant donné que je me baladais en pantalon actuellement- avait des cheveux blancs assez incroyable ! Enfin… Si cela n’avait tenu qu’à ça j’étais mal placée avec mon ramoloss sur la tête et le fait qu’il m’arrivait de décolorer les cheveux de mon petit frère, mais avec ça elle avait une peau tellement claire qu’on aurait cru une albinos… Du moins c’était l’idée que je m’en faisais, étant donné que je n’en avais jamais eu avant.
©️️️ Kya-chan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 03/10/2018
Mar 9 Oct - 10:49
Mini Event: Bonne Rentrée !
J’écoutai ma camarade de désespoir et commençai donc ma prière au dieu de la téquila et à son représentant sur terre, le tequila sunrise, mais celle-ci fut  interrompue par la main chapardeuse de ma camarade, que dis-je, mon âme-sœur de galère. Mais il était trop tard. Son méfait était accompli.


« Vas-y, touche à tes fesses, la bouffe c’est sacré ! » Je lui dis sans réelle agressivité, en battant ma main dans sa direction générale comme s’il s’était s’agit d’une mouche à chasser. J’avais peut-être parlé un peu plus fort que ce qui aurait été strictement nécessaire. Mais honnêtement, avec tout le bruit qu’il y avait déjà et même si ça dérangeait quelqu’un…Comment ? Mon langage n’est pas assez châtié pour vous ? Haha. J’men fous.

Je regardai ensuite la personne à qui était adressé le salut de Morgan et l’applaudis mentalement en la reconnaissant. Je ne le connaissais pas encore vraiment personnellement, mais pouvais reconnaitre que c’était une bonne idée stratégique de se montrer sympathique avec un surveillant. Surtout qu’elle devait le connaître depuis plus longtemps que moi. J’irais peut-être moi-même le saluer plus tard. Histoire de discuter. Ou de faire une blague. J’suis sûr qu’il a beaucoup d’humour lui en plus. Ou pas. C’était à vérifier.
Mes plans furent interrompus par l’exclamation de ma camarade. Je me retins de lui faire remarquer sa superbe discrétion parce que…Bah « discret » n’avait de toute façon jamais été un adjectif qui pouvait nous être attribué, ni à elle, ni à moi. Mon regard fut immédiatement attiré par les cheveux de l’inconnue qui, comme ceux de ma comparse, étaient d’une couleur singulière, mais non moins digne d’être admirée.

« Si je n’avais pas cette incroyable beauté si virile et éblouissante… » Quoi ? Comment ça, j’exagère ? Comment ça, je m’envoie des fleurs ? Si je ne le fais pas, qui le fera ? Bref… « Je pourrais presque passer inaperçu à côté de vous deux ! » Je terminais ma phrase en oeillant la belle couleur rose de ses propres cheveux. Je me fis la réflexion que je me faisais certainement à chaque fois que je voyais Morgan, à savoir que les cheveux roses, c’est quand même cool, avant de poser de nouveau mon regard sur l’autre élève.


« Elle est seule…Va lui parler ! » Pourquoi ? Parce que je suis curieux. Et parce qu’il était inimaginable pour moi que quelqu’un puisse vouloir être seul à ce genre de rassemblement insensé.

Je donnai une petite tape sur l’épaule de Morgan accompagné d’un mouvement de tête dans la direction de la personne concernée dans le geste universel du vas-y pour l’y inciter.
J’y serais bien allé moi-même, mais à l’idée de l’aborder seul…Pas que je sois timide, loin de là, mais je sentais bien le gros vent arriver. Mon égo était déjà suffisamment mis à mal aujourd’hui, dans cette grande et belle salle qui m’enfonçait bien dans le crâne que ouaip, toi t’es pauvre, mon gars ! Après ce n’était peut-être qu’une impression, elle se serait peut-être montrée très amicale. Dans le doute, autant y envoyer Morgan d’abord.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Félix O'Brien
King and Queen
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/09/2018
Mar 9 Oct - 11:32
❝ Bonne rentrée ! Que la fête commence ! ❞

Ah les jeunes, toujours aussi bruyants, et cela, pour un rien. Une fille rentrée ses copines lui sauter dessus, pareil pour les garçons et c'était encore pire quand c'était des lycée. Le pire, c'était quand ils étaient à fond sur un groupe musical. Tu aurais voulu être dans un endroit plus calme, comme la salle de colle, ton endroit favori où tu fais régner le silence et le travail. Mais non, aujourd'hui, tu étais bloqué à surveillé les mioches et les crevettes, ce n'est pas pour autant que tu ne pouvais pas punir. Et cela, tout le monde le savait ou peut-être pas.

Tu aimais ton travail, c'était sûr, tu n'avais pas eu le loisir de faire de grande études, ni même de fréquenter les riches. Si ça, tu le faisais quand tu étais avec ta famille il y a longtemps, mais toi ce n'était pas pour une fête avec eux que tu venais les voir à cette époque, c'était pour leur faire la fête contre une somme d'argent à la fin. Enfin bref, c'était une ancienne époque et tu ne voulais plus y penser, car tu finirais par penser à autre chose, quelque chose de plus sombre.

Une élève que tu connaissais bien te saluait, tu te disais que cela faisait longtemps que tu ne l'avais pas croisé en heure de colle. Mais vu son tempérament, tu savais que cela n'allait pas tarder. Tu la saluais aussi et tu lui fis signe que tu l'avais à l'œil, histoire de marquer le coup. Après tout, tu étais là pour que cette fête se passe bien et sans incident. Tu étais payé pour cela. Tu étais payé pour que ses gosses prennent le droit chemin, pour qu'ils ne fassent pas les mêmes erreurs que toi. Tu avais un sacré palmarès à ton actif et tu n'en étais pas fier. Travailler ici te donnait l'impression d'avoir bonne conscience et surtout de t'occuper des petits qui étaient perdue. C'était un peu comme une mission pour toi.

Tu regardais Morgan, la petite bouille aux cheveux rose. Elle avait parlé de tequila, tu soupirais sans aller lui parler, tu restais à ton poste de surveillance. Mais juste avec quelques mots, elle avait réussis à faire en sorte que tu la surveilles un peu plus que les autres dans cette salle. Tu devais la surveiller afin qu'elle ne puisse pas pervertir les autres. Tu ne bougeais pas d'un pouce, mais tu observais la salle, les jeunes, tu essayais d'avoir une vue d'ensemble afin de repérer un éventuel incident. Tout pouvait arriver. Tu n'avais plus d'attention sur Morgan, tu la regardais de temps en temps parler à un autre étudiant. Cela restait sage pour le moment, tu n'avais pas à intervenir. Surtout, que tu avais entendu le mot, fille, aucun intérêt pour toi. Mais par curiosité, tu regardais l'endroit ou Morgan avait pointé son petit doigt. Mais au final, tu soupirais et tu restais à ta place comme un bon petit soldat. D’ailleurs, tu ne connaissais pas le jeune homme qui discutait avec elle. C'était sûrement un nouveau fraîchement arrivé à l'internat Kennedy. Mais en tout cas, il regardait une autre fille avec une robe blanche. Les jeunes, c'étaient les mêmes qu'à ton époque.

Tu étais à l'affût, mais tu décidais de prendre quelque petit canapés histoire de goûter un peu. « Putain c'est bon c'te merde ! » Tu avais dit cela doucement, puis tu avais toussé. On ne change pas un âne en cheval, tu gardais tes mots d'ancien voyou.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morgan K. Walker
I'm the big bad ♦️ w o l f
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Tu veux pas savoir 8)
Mar 9 Oct - 12:31


Bonne rentrée !

« Nan pitié, pas une année de plus ! »

RP commun
Merde. Félix me tenait à l’œil, j’avais pas intérêt à faire de vague. Il m’aimait trop pour pouvoir se passer de moi en salle de colle… Je fixai mon comparse avec un sourire satisfait qui affichait un gros « CHICHE ! » dans mon regard, lorsqu’il m’avait suggéré de toucher à mes fesses. Je lui aurais bien tripoté l’arrière-train juste pour le principe et le faire gueuler, mais avec le rouquin qui me surveillait, j’voulais pas lui donner une raison de me punir. ‘fin pas tout de suite. Je ricanais à la remarque de Damian sur sa splendeur et me retins de lâcher une réflexion bien sentie et pas forcément vraie. Parce que bon. On va pas se le cacher, mon coloc il était sacrément pas mal et ça se remarquait rien qu’aux coups d’œil qu’on récoltait de temps en temps. A moins que ça soit parce qu’il était en uniforme et pour mon swag fuschia.

« Elle est seule…Va lui parler ! »

« Hein ? »

Ok. J’avoue qu’en dirigeant notre attention sur la demoiselle -mignonne au passage- c’était essentiellement pour détourner l’attention du pion sur notre histoire de tequila. Et là je me retrouvais peu conne du coup. J’avais envie de balancer un « T’es con ? J’vais pas aller lui parler comme ça, j’vais avoir l’air de quoi ? » mais je ravalais mes paroles, parce que bon… J’étais mal placé pour dire ça en fait et j’étais sûre d’avoir juste droit à un regard neutre et un long silence qui m’auraient enterré. Et puis, c’est vrai qu’elle avait l’air seule la p’tite… Et je pouvais confirmer qu’à ce genre de soirée, quand t’étais planté seul comme un con, c’était pas très marrant. Prenant une inspiration, je me dirigeais donc vers elle en ayant l’air plus ou moins assurée.

« Salut ! T’es toute seule ? »

Putain, j’avais l’impression de venir la draguer avec l’intonation que je venais de prendre… Mentalement je m’imaginais déjà en train de réveiller Damian  à quatre heures du mat’ en lui jetant un seau d’eau à la figure… Ouais nan, je serais jamais levée à cette heure-ci. Je souris à mon interlocutrice pour avoir l’air plus sympathique.

« Je m’appelle Morgan. Et lui là bas, c’est le gars qui m’a envoyé parce qu’il ose pas te parler, Damian. »

Et paf, mange ça dans tes dents. Je m’attendais déjà à ce que ça soit moi qui prenne un seau d’eau pendant la nuit pour avoir lâché une telle bombe, qui n’avait aucun fondement et qui était là juste pour faire gueuler mon coloc.
©️️️ Kya-chan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 29/09/2018
Mar 9 Oct - 16:41
Bonne rentrée


Splendidement hideux


    Lysis apportait le liquide sans couleur à ses lèvres. Sans couleur et sans goût. Cela lui convenait parfaitement, tout cœur il en disait long sur ellui. C'était bien suffisant pour se réhydrater.
Pour Lysis, les autres boissons étaient plus qu'inutiles, sans intérêt, mis à part celles de bousiller la santé d'un grand nombre de personnes. En l'adolescent.e portait un regard très critique sur cette grande catégorie où était regroupé tout aliments trop gras, trop sucré ou trop salé, nommé mal bouffe. Bien que beaucoup puisse trouver cela délicieusement dégueulasse, c'était seulement la seconde partie de l'oxymore que retenait Lysis. Dégueulasse. Ça lui donnerait presque envie de vomir à la simple odeur.
    Iel buvait une gorgée du liquide transparant tout en observant la foule. Iel avait presque le regard transperçant alors qu'iel analysait les différents groupes avec une question : ‹i›«qui approcher ?»‹/i› Iel comptait bien commencer à approcher quelques personnes pour rendre plus simple l'année qui aller commencer. Une fois l'année en cours, faire de nouvelles rencontres était bien plus compliqué lorsqu'il s'agissait d'agir hors de sa classe et de son entourage.
Du coin de l'oeil, il avait perçu une tête bien rose se diriger vers la table. Plus spécifiquement, vers ellui. Lysis n'avait fait aucun geste pour réellement la regarder, mais il en fut contraint lorsque la voix se déclara près d'ellui. Iel laissait son regard parcourir l'inconnu à l'intonation presque envahissante. Ses cheveux vif avait déjà attiré l'attention de Lysis plus tôt. Ses cheveux vif, ainsi que sa grande taille. Portant une chemise et un pantalon, la jeune femme qui semblait avoir dans la vingtaine avait un léger sourire amicale sur ses lèvres.
Avec les quelques éléments qu'apportait l'apparence de l'inconnue ainsi que sa phrase de salutations. Extravertie, trouble fête et très certainement anticonformiste. C'était des adjectifs qui lui étaient venus en l'analysant, discrètement. Elle semblait être bien à l'opposé de Lysis qui continuait de l'écouter tout en réfléchissant.

« Je m'appelle Morgan. Et lui là-bas, c'est le gars qui m'a envoyé parcequ'il ose pas te parler, Damian. »

Lysis enregistrait les noms et les informations. Son regard dérivait vers l'inconnu. Il semblait être fait du même bois que Morgan, environs la même taille et une mèche décoloré.
Lentement, iel reposait ses yeux émeraude sur l'inconnue. Après un court temps de réflexion, iel décidait d'être sympathique. Toute personne pouvait servir, même ceux semblant collectionner les ennuis. Ils pouvaient bien facilement détourner l'attention sur eux en tout temps. Bien évidemment, Lysis devait également faire attention à la catégorisation qui se faisait rapidement en début d'année. Tu traîne avec des "délinquants" tu en es un. C'était aussi simple et rapide que cela ici.

« Lysis, je ne pensais pas faire peur. »

Iel avait donc opter pour une petite plaisanterie s'entendant dans sa voix claire. Iel n'avait pas parlé trop fort, ni trop faiblement, mais iel avait bien articulé. Un léger sourire à peine perceptible s'était formé sur ses lèvres, son visage se détendant par la même occasion.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 03/10/2018
Mar 9 Oct - 18:11
Mini Event: Bonne Rentrée !
Franchement, je pensais qu’il lui faudrait plus d’encouragement pour y aller. Très fier de moi-même, mon énorme sourire en était la preuve, je la regardai s’approcher vers l’inconnue et m’avançai moi-même suffisamment pour écouter leur conversation tout en essayant de rester discret. J’étais fin prêt à me foutre de sa gueule quand…

« Je m’appelle Morgan. Et lui là-bas, c’est le gars qui m’a envoyé parce qu’il ose pas te parler, Damian. »

….‘Tain la traitresse…Ce que je fis d’ailleurs remarquer dans un murmure outré :

« Ah la sal…eté ! » Les mots étaient sortis de ma bouche plus par réflexe qu’autre chose, mais je me rappelai au dernier moment que nous étions surveillés. Autant tenter de ne pas faire trooop mauvaise impression. Peut-être était-ce un peu tard pour ça, d’ailleurs.

Tout en imaginant dans ma tête quelques plans pour me venger de cette fourberie, la plupart incluant de l’eau, des fringues volées ou des grenouilles, je me déplaçai de manière à être bien dans la ligne de vue de Morgan avant de faire semblant de passer ma main dans ma superbe chevelure pour gentiment lever mon majeur. Puis de bien articuler en silence Fuck you. J’aurais pu lui tirer la langue, mais cela aurait vulgaire, voyons.

Finalement, je ris un peu pour moi-même. C’était de bonne guerre. Ce qui ne m’empêcherait certainement pas de me venger. Je pris la ferme décision de bouder un peu avant de les rejoindre. Si je les rejoignais. Il n’était pas certain que je passe outre l’affront qui venait de m’être fait pour leur faire la grâce de ma présence. D’accord, j’en faisais peut-être un peu trop. Tout en allant jusqu’au buffet pour remplacer les amuse-bouches que j’étais en train de manger, je me demandais ce qui était pire : le vent que je me serais peut-être pris si j’étais allé l’aborder directement, vent que Morgan ne semblait pas être en train de se prendre, ou de passer pour un adolescent énamouré qui demande à sa copine de classe d’aller parler à une fille pour lui. Ugh.

Je passais quelques instants à observer la foule autour de moi quand mon regard fut attiré par la chevelure flamboyante sur laquelle Morgan avait attiré mon regard un peu plus tôt. D’ailleurs, que le plan de ma camarade eut été d’éloigner son attention de nos conneries m’était complètement passé au-dessus. Pour ma part, après un temps d’hésitation, j’optai pour la stratégie inverse et me dirigeai vers lui et le salut d’un signe de main pour capter son attention.

« Hey M’sieur ! »

Il ne me fallut pas plus d’une fraction de seconde pour décider d’une manière de l’aborder. Je me penchai vers lui pour lui murmurer :
« Alors, vous avez l’alcool sur vous ? » Avant de reprendre une distance raisonnable.

« Héhéhé » Oui, mes blagues me font rire tout seul. Personnellement je me trouve très drôle et j’ai toujours pensé que c’était le plus important. Malheureusement, tout le monde ne partage pas mon –génialissime- humour. L’idée qu’il pouvait préférer être seul et tranquille pour faire son job ne m’était absolument pas venu à l’esprit. Ni que c’était sans doute la manière la plus inappropriée pour s’adresser à un surveillant. Pourtant, ça partait vraiment d’un bon sentiment pour briser la glace.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Félix O'Brien
King and Queen
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 06/09/2018
Mer 10 Oct - 13:03
❝ Bonne rentrée ! Que la fête commence ! ❞

Tu observais la salle, les mioches et les crevettes qui s'amusaient et discutaient ensemble. Ils forment des groupes d'amis ou ils allaient faire la connaissance des nouvelles têtes. Tu étais très sérieux, enfin jusqu'à ce qu'une nouvelle tête vienne te voir. Un jeune et déjà, il était plus grand que toi de 5 cm. Tu disais qu'il était plus jeune et plus grand que toi, cela te rappelait que tu étais vieux. Mais au final tu tant m'en avait rien à battre, tu étais là pour surveillait et pour que la soirée se passe la mieux possible.

Devant toi, se tenait un jeune homme aux cheveux de jais, mais ce qui attira, c'était ce qu'il te disait. Avec quelques mots, il avait attiré toute ton attention. Il me demandait sur j'avais l'alcool sur moi, comme s'il parlait à un dealer qui vendait de la drogue. Tu connaissais bien ça, mais tu le cachais, c'était une parti de ton passé et pour cela, tu ne pouvais que haïr ton père. Tu le regardais, sans un sourire, tu n'étais pas là pour faire te faire des amis. Tu le regardais, tu avais un regard de mafieux, un regard qui fait un peu froid dans le dos. « Et toi, tu as le fric ? » Tu rentrais un peu dans son jeu, mais pas pour longtemps. « Tu n'es pas un peu jeune pour boire de l'alcool ? »  

Tu croisais les mains sur ta poitrine et ton air devenait encore plus sérieux. Tu le regardais, tu prenais ton travail au sérieux, un peu trop même. Mais tu ne voulais pas que ses jeunes suivent ton parcours qui était plus que chaotique. « Tu sais petit garçon, l'alcool n'est pas bon pour la santé. Tu ne devrais pas y toucher et si tu y as touché, tu ne devrais plus y toucher au risque de finir dans de gros ennuis. » Tu t'y connais avec les ennuis lié à l'alcool, enfin, tu n'avais pas fait toutes les situations. Mais quand tu avais perdu Théo pour toujours, tu avais chuté dans l'alcool et un peu dans la drogue. Tu connaissais bien aussi les cellules de dégrisement, avant, c'était un peu ta deuxième maison, mais plus maintenant. Tu était calmé sauf quand c'était l'anniversaire de ce dernier. Enfin bref, tu arrêtais d'y pensais.

Ton regard se portait à nouveau dans la salle. « Un conseil avec moi, jeune homme. Si tu enfreins les règles, tu seras collé. Demande à ta copine la petite Morgan, elle a un abonnement aux heures de colle avec moi. D'ailleurs, elle n'a pas renouvelé son abonnement, enfin, je suis sûr que cela ne va pas tarder. » Tu le regardais avec un sourire, ta voix froide avait disparu. Tu avais donné ton conseil, c'était un bon conseil et tu aurais aimait qu'on te le donne quand tu étais jeune.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 03/10/2018
Sam 13 Oct - 22:19
Mini Event: Bonne Rentrée !
Wooooohooooosh. Ça, mes amis, c’est le bruit du vent. Celui, que je venais de me prendre.

J’exagère, ça aurait pu être pire. Mais lorsque j’entendis la phrase : « Tu n'es pas un peu jeune pour boire de l'alcool ? » ; phrase, soit dit en passant, typique de ceux ayant passé le cap fatal de la trentaine ; je compris alors qu’on pouvait avoir l’air cool mais en fait…non. Une alarme retentit dans ma tête, m’avertissant du sermon à venir. Ce qui ne tarda effectivement pas. Et la politesse m’obligeait à rester planté là, à l’écouter tout en me flagellant mentalement. J’étais bien conscient d’être le seul responsable de ma souffrance. Je ne pus cependant m’empêcher de jeter un rapide coup d’œil dans la direction de Morgan, envoyant une prière au dieu des bros aux cheveux roses et de la miséricorde pour qu’il m’accorde l’aide de ma camarade chérie, tout en essayant malgré tout de rendre le help moins évident dans mon regard, de m’accrocher désespérément à ma nonchalance. Finalement, ce fut assez court.

Je camouflai mon début d’éclat de rire en légère toux en l’entendant appeler ma collègue « la petite Morgan ». Je ne manquerais pas de la lui ressortir celle-là. Cela devait faire bien longtemps que personne ne l’avait appelée comme ça. D’ailleurs, ça faisait bien longtemps que personne ne m’avait appelé « petit garçon » non plus. Il ne pouvait PAS imaginer le nombre de blagues foireuses et scabreuses qui fusaient dans mon esprit. Ni à quel point c’était dur de les garder pour moi. Mais franchement, je pense que j’en avais assez fait et qu’il était inutile d’aggraver mon cas en blaguant sur les autres situations dans lesquelles il pouvait m’appeler comme ça. Je ne le connaissais pas mais quelque chose me disait que mon humour n’aurait pas été très bien reçu. Si une simple plaisanterie sur l’alcool déclenchait un sermon sur les dangers de l’alcool sur les mineurs, je n’osais pas imaginer ce que provoquerait un léger flirt. Probablement une tirade sur les risques du sexe non protégé ou l’indécence et le manque de moralité de ce qui peut être vu comme du détournement de mineur. Qui sait, il pourrait peut-être carrément considérer ça comme une tentative de corruption. Bah, dans le doute, autant se la fermer. Finalement, je haussai les épaules et lui sourit amiablement.

« Détendez-vous, ce n’était qu’une blague innocente. » Je lui tapotai doucement le bras pour attirer son attention sur l’assiette de petits canapés que je lui proposais en symbole de paix, avant de reprendre :

« ‘Faut pas avoir des préjugés comme ça, on a l’air de délinquants… » Quoi que personnellement, aujourd’hui je portais l’uniforme, alors mis à part ma façon de parler, rien ne me trahissait de ce côté-là. « Mais si ça se trouve on va être très sages cette année ! »

Je ne manquerais pas de demander à Morgan de me raconter toutes les conneries qu’elle avait pu faire pour se retrouver en colle avec le surveillant.

« Vous pourriez être surpris !» Puis j’ajoutai, après un bref instant d’hésitation « …Ou pas ! » Je terminai avec un clin d’œil et sourire taquin.
FICHE PAR DITA | EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 09/10/2018
Dim 14 Oct - 21:23

Maybe I'm insane,
because i accept chaos

italique = français
#steelblue

Que la fête commence !

Les fêtes n'étaient pas réellement ce qu'affectionnait le plus Marie-Belle. Que ce soit quand c'était l'établissement qui les préparait ou même sa mère, durant ces galas où elle était souvent forcée de venir. Elle n'avait que faire de ces évènements et dans la majorité des cas, elle finissait toujours par se retrouver dans son coin, l'air aussi aimable qu'à son habitude. A quoi bon perdre son temps dans de telles bassesses ? Après tout, ils avaient tous une année à préparer, un futur, un avenir à s'assurer. Les yeux plissés, alors qu'elle arrivait à la salle de réception, elle ne put retenir un soupir las; pourquoi donc était-elle forcée de participer ? C'était d'un ridicule. Heureusement pour la française, l'un de ses proches -si ce n'était ami-, Aedan, l'accompagnait et d'une certaine manière, ça lui apportait un peu de réconfort. Elle n'allait pas être la seule à s'emmerder durant la fête; peut-être pourrait-il même l'aider à faire passer le temps ? Elle sortit rapidement l'un de ses petits miroirs de poche, s'assurant que son maquillage et sa coiffure étaient toujours corrects. La brune tenait malgré tout à être présentable aux yeux de tous, elle était une membre du conseil des élèves après tout ! Marie-Belle s'adressa alors à son ami brun, ne décrochant pas son regard de son reflet.

« Tu es somptueux dans cette tenue, Aedan. Tu vois que finalement j'ai bon goût. », souffla t-elle, lui adressant finalement un regard en biais, souriant sournoisement. « Rappelle moi de t'emmener faire du shopping plus souvent. »

Puis après plusieurs secondes à parfaire son apparence; vérifiant, minutieusement, que sa robe n'était pas froissée, s'assurant que son décolleté n'était pas trop plongeant, Marie-Belle osa s'engouffrer dans la salle de réception. Au moins la musique n'était-elle pas déplaisante, tout comme l'odeur qui se dégageait du fond de la salle. Ils ont du dépensé sans compter pour préparer tout ça. La française observa ainsi la salle, constatant l'effort mis en œuvre pour lui donner cet aspect plutôt... convivial ? Peut-être que, finalement, la fête n'allait-être pas si ennuyeuse que ça ?

« Je suis agréablement étonnée. », elle regarda attentivement autour d'elle, dérivant son regard d'un élève à l'autre. « J'espère que cette bonne ambiance ne sera pas gâcher par un ou des trouble faits. », remarqua la française en plissant les yeux sur certaines silhouettes qu'elle connaissait; de véritables têtes à claque.

Elle soupira dramatiquement, les bras croisés sur sa poitrine qui se retrouvait mis en valeur par sa robe. Plus jamais je ne laisse maman choisir ma robe. C'est la dernière fois que je me laisse berner par ses yeux de chiens battus. Puis Marie-Belle se tourna vers son ami, forcée de lever la tête, au vu de leur différence de taille.

« Je vais nous chercher de l'eau, tu m'attends ici ? », proposa t-elle.

Après sa réponse affirmative, elle se dirigea donc vers le bar, jetant des coups d'œil furtifs autour d'elle, s'assurant que tout était en ordre. Même si Marie-Belle savait que certains membres du personnel étaient présents pour s'assurer que rien ne dérape, elle ne pouvait pas s'en s'empêcher. Peut-être aurais-je l'occasion de remettre à sa place quelques unes de ces teignes ? Secrètement, elle l'espérait. Au moins ça mettrait un peu d'action dans la fête, de son côté tout du moins.
@All
Bonne rentrée ♥️

_________________


I wanna contribute to the chaos
fiche | liens | aesthetic | theme
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 13/10/2018
Dim 14 Oct - 22:56

Too much people here, what i can do?



J'arrivai devant l'énorme salle de ball accompagné de Marie-Belle. Je ne savais pas trop quoi faire, vu le nombre de personne, et le luxe me paraissait... de trop. Forcément, ayant vécu dans une famille de classe moyenne, voir autant de luxe me paraissait plutôt forcé, surtout pour des élèves. Tout le monde était superbement bien habillé... du moins, un minimum bien, et la différence entre les rich et les poor était plus que visible lors de cette soirée : Les pauvres avaient de simples costumes assez classique tandis que les riches avait au pire de la qualité supérieur et sur-mesure, certains ayant même des vêtements des créateurs voire des vêtements uniques. Pour le coup, je pouvais remercier la mère de Marie-Belle de m'avoir payé une tenue de bourgeois, car c'était bien la première fois où des vêtements que je portais valais plusieurs mois salaires de mes parents. J'avais de simple chaussures laquées noires et blanches, un costume blanc du plus bel effet avec des boutons d'argent et des bandes noires autour du col. De plus, je portais une sorte de chapeau haut de forme noir avec un ruban blanc, pour finir avec une cape toute aussi noire. Ma tenue était finie par des gants de soie noir et une bague en acier avec une pierre rouge et par une canne de bois noir, prêtée par mon père.

« Tu es somptueux dans cette tenue, Aedan. Tu vois que finalement j'ai bon goût. », souffla Marie-Belle, lui adressant finalement un regard en biais, souriant sournoisement. « Rappelle moi de t'emmener faire du shopping plus souvent. ». Je répondis en faisant un clin d'œil « J'avoue que c'est plutôt pas mal, je devrais remercier Catherine. »

« Je suis agréablement étonnée. », Marie-Belle regarda attentivement autour d'elle, dérivant son regard d'un élève à l'autre. « J'espère que cette bonne ambiance ne sera pas gâchée par un ou des trouble faits. », remarqua-t'elle. Je répondis calmement « J'imagine que tu parlais de moi. ». Puis Marie-Belle se tourna vers son ami, forcée de lever la tête, au vu de leur différence de taille. « Je vais nous chercher de l'eau, tu m'attends ici ? », proposa t-elle, ce que j'acceptai sans trop réfléchir, la soif se faisant sentir.

Pendant que Marie-Belle parti chercher de l'eau, je regardais les autres élèves. Je vis très rapidement que certains me dévisageai, en même temps ça peut se comprendre : Un pauvre habillé plus classe que la majorité des riches présents, en plus de mes singularités physiques habituelles, c'est pas commun. N'empêche que grâce à ça, je pouvais voir tout les élèves et je ne perdais pas de vue mon amie. Je vis de loin des élèves connu pour être des rebelles et je les gardais du coin de l'œil. J'étais peut-être pas un ange, mais j'avais des responsabilités ici.

Feat l'établissement

_________________
"Like a rose, my heart is blooming"
Revenir en haut Aller en bas
Morgan K. Walker
I'm the big bad ♦️ w o l f
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 25/09/2018
Localisation : Tu veux pas savoir 8)
Dim 14 Oct - 23:52


Bonne rentrée !

« Nan pitié, pas une année de plus ! »

RP commun
En vrai. J’étais trop fière de ma connerie. Et encore plus quand j’ai vu du coin de l’œil le doux message que m’accordait Damian après le coup que je venais de lui faire. Y avait pas de doute, cette nuit, je n'allais pas dormir sur mes deux oreilles… Mais au moins, ma blague eue le mérite de faire sourire la demoiselle avec qui je discutais ! Demoiselle au doux nom de Lysis, qui répliqua à ma remarque, m’arrachant un sourire et un ricanement sympathique. « T’as entendu Damian ? La demoiselle pense qu’elle te fait peur ! » Mais le temps que je me retourne pour pouvoir ouvrir ma grande gueule à l’égard de mon colocataire, mais ce dernier avait pris la fuite… Tafiole ! Du coup, je restai connement la bouche ouverte, ma réplique acerbe coincée dans la gorge, à faire dériver mon regard entre la petite blanchette et la place vide de Damian. Ok, maintenant, c’était moi qui avais l’air maligne, face à la jeune étudiante, c’était bien rendu… 

« Ah bah faut croire qu’il a eu vraiment peur en fait! » 

J’eus un rire gêné en me tournant vers mon interlocutrice, hochant nonchalamment des épaules face à cette situation. Mais j’m’inquiétais pas. Quelqu’un allait juste avoir du yaourt dans son lit. Mais finalement, la future victime de yaourt réapparu dans mon champ de vision, partie finalement discuter avec notre super pion, Félix ! Suffisamment près de nous pour que malgré le brouhaha ambiant, nous puissions entendre de coin, il parlait… Je m’étouffais avec ma salive, toussant bruyamment en face de Lysis. Je m’excusais auprès de la supposée albinos pour le désagrément occasionné, entre deux quintes de toux. Ce mec allait me faire crever… Déjà que j’étais fichée auprès du roux pour mes soirées de déboire, alors s’il allait le voir comme une fleur pour faire ce genre de blague… Il allait signer notre arrêt de mort ! Mais même après le sermon de Félix, il démordait pas le con ! 

« Excuse-moi, je reviens tout de suite... »

Vite… Sauver la situation, avant que le brun ne s’enfonce et ne se fasse coller -ou ne nous fasse coller, j’ai tellement de chance qu’on sait jamais, si Félix avait décidé de se venger sur moi pour la blague qu’il subissait toujours-. Je fonçai vers les deux hommes, avec un soupire fabuleusement crispé sur les lèvres et vins poser fermement mes deux mains sur les épaules de mon boulet de poto. Si j’avais pu lui broyer les clavicules, je l’aurais fait. Première phase de la mission, extraction de la cible sans éveiller l’attention du public. Deuxième phase de la mission, le ramener avec moi pour discuter avec Lysis. J’étais déjà en train de la planter pour Damian, j’avais pas particulièrement envie de la lancer glander là toute seule, alors que c’était moi qui étais venue à elle ! Troisième phase de la mission… On verrait après. 

« Bonsoir Mr. O’Brien ! Je suis désolée pour mon colocataire, il est nul en blague ! Je vous débarrasse tout de suite ! » 

Je tirai d’un coup sec sur mon partenaire pour l’inciter à venir avec moi et arrêter de s’enfoncer encore plus dans les conneries. Surtout avec la dernière réplique que je l’avais entendu sortir, il était en train de signer notre arrêt de mort pour l’année ! Peut-être qu’il aurait aimé s’enfoncer plus… Et bah, il y retournerait ! Mais je me serai enfuie avant. Je jurai sur les quelques mètres de voyage qui nous séparait de la jeune demoiselle avec qui je conversais plus tôt et m’arrêtai à sa hauteur, lâchant enfin mon colocataire en ne manquant pas de lui coller une tape énergique en plein milieu des omoplates. S’il s’étouffait à ce moment-là, j’étais sûre de lui avoir sauvé la vie. 

« Et voilà ! Désolée, je suppose qu’on a l’air de deux crétins… Damian, voici Lysis ! J’vous laisse deux secondes, je dois aller chercher quelque chose à boire maintenant... »

Maintenant, je pouvais mettre en place la phase trois, qui consistait à ce que j’aille de prendre un verre -en priant le saint-esprit de devenir le nouveau Jésus en transformant le jus de fruit en punch- pour faire passer la situation. Damian avait intérêt à noter que, même si je l’abandonnais avec la demoiselle pour un besoin VITAL, je m’étais retenue de faire tout commentaire une fois que je les avais mis ensemble ! J’arrivais enfin jusqu’au buffet, pris un verre et en profitai également pour chiper quelques petits-fours afin de faire le plein pour nous trois. En voulant cependant m’extirper de là où j’étais pour rejoindre mes deux camarades, je me heurtai accidentellement à quelqu’un ! 

« Ah ! Excuse-moi ! »

Je baissai le nez vers la personne que je venais de heurter, après avoir vérifié que je n’avais rien fait tombé et me crispai, lâchant un « Gasp ! » incontrôlé en m’apercevant que je venais de heurter la terrible Marie-Belle. Ah nan pitié pas elle… J’avais fini dans son bureau à me faire remonter les bretelles il n’y a pas si longtemps que ça, j’avais pas besoin d’y retourner de sitôt, même si un tête-à-tête ne m’aurait dérangé, si elle ne me donnait pas l’impression de vouloir me tondre le crâne et me faire bouffer mes cheveux ! Je fis donc genre de ne pas l’avoir reconnu -même si ok, je pense que les gros yeux que j’ai dû faire m’ont complètement grillés- et m’enfuis la queue entre les jambes pour retourner auprès de mon petit groupe. 

« A l’aide, je vais me faire décapiter si ça continue... » 

Ouais. Parce qu’il fallait se le dire, entre le vent que m’avait collé Damian devant Lysis, les conneries qu’il était en train de raconter à notre surveillant avant que je ne débarque, puis ma rencontre avec une membre du Conseil des Élèves qui semblait rêver de m’assommer avec un dictionnaire, j’allais faire une crise cardiaque avant la fin de la soirée. Je bus quelques gorgées de mon verre -putain j’avais toujours pas réussis à le transformer en punch- et tendis ma prise de petits-fours aux deux autres.

« Allez-y, servez-vous ! »
©️️️ Kya-chan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 09/10/2018
Localisation : États-Unis
Hier à 21:06

Bonne rentrée !

Mini Event

Avec un peu retard, Gabriel fit son apparition dans la salle de bal, et rien qu'à voir tout ce monde ça lui donnait envie de rire.
Il y avait de tout, c'est à dire de toutes les classes sociale.
Mais à voir la tronche de certains, ils s’embêtaient déjà. Finalement, il avait bien fait d'opter pour un look indémodable et décontracté avec la chemise en jean et un pantalon noir.
Par contre, Gabriel s'en voulait un peu d'avoir oublié son appareil photo dans les cartons de sa chambre, qu'il n'avait pas encore déballé. Mais il avait son téléphone, et c'était déjà ça.

Il commença par s'approcher du buffet, qui était assez luxueux pour une simple fête de rentrée.
Bien que pour Gabriel ce genre de mets étaient une nourriture quasi quotidienne, aussi il préféra se prendre une boisson. Prenant un des verres posés sur la table, il se servit du punch... non alcoolisé bien sur, le contraire aurait été trop beau. En même temps il y avait des mineurs, mais c'était étrange qu'aucun d'eux n'est pensé à pimenter un peu cette fête qui lui semblait si banale et ennuyeuse à mourir.
Cela faisait à peines quelques minutes qu'il était là, qu'il regrettait déjà d'être venu.
Sa curiosité avait été trop grande et pas récompensée.

L'homme à la chevelure rousse, un des surveillants était aussi présent, et faisait le guet, surveillant chaque geste de chacun et se faisant sans doute passer un peu de pommade par quelques élèves. Le fayotage ça n'a pas d'âge et surtout ça rapporte !

Puis ses yeux gris se posèrent sur un petit groupe, surement des "poor", pensa t-il.
Ils étaient solidaires des uns et des autres, surtout dans ce genre d'établissement, et ça pouvait se comprendre.

Le blondinet poussa un soupir et manqua de s'étrangler dans son foutu jus de fruit trop fade, quand il vit un étrange élève faire son apparition aux côtés de la splendide Marie Belle. Un poor qu'elle a adopté sans aucun doute, et gothique de surcroît. Mais  si Gabriel avait su que c'était un bal déguisé il se serait mis en vampire ou zombi, ça aurait été un trip à la walking dead. Il esquissa un sourire à sa connerie et continua son observation des gens dans la salle.

Gabriel reposa son verre à moitié vide sur une des tables. Il n'y avait pas à dire, cette année allait être grandiose et surtout amusante, à prendre en photos tout ces protagonistes.
Et chopant son portable, il commença à pianoter sur l'écran, tout du moins, c'est ce qu'on pouvait penser en le voyant. En réalité il jouait à Candy crush, pour passer le temps, tout en se demandant s'il y aura un discours de Bienvenue ou pas.

©️ ASHLING POUR EPICODE

_________________
~La beauté est un jardin sauvage~

Merci à Morgan pour la sign ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: